Quelques suggestions de base pour les apprentis disc-jockeys

Depuis votre plus jeune âge, vous vous êtes essayé à tout : au synthé, au violon, à la batterie... Après quoi, vous avez eu l'âge de sortir, et vous avez découvert l'univers palpitant de la house. Dès lors, vous vous avez été habité par un seul rêve : jouer le rôle du DJ à la table de mixage... Et, à l'heure où vos copains s'interrogent sur leur avenir, préparent des demandes pour des classes prépa ou s'entêtent à passer des concours d'entrée, vous avez une idée immuable en vue : devenir le futur David Guetta.

De votre point de vue, en effet, pas besoin de concours ni de masters, même si vous pourriez vous débrouiller pour suivre un parcours secondaire tournant autour de la musicologie. En effet, dans la peau d'un disc-jockey, vous serez censé posséder une excellente culture musicale, afin de produire les compositions les plus étonnantes ! Mais le plus important en qui vous concerne, surtout, à partir de maintenant, c'est la pratique. En effet, on ne s'improvise pas DJ. Pour réussir à faire parler de vous, vous allez avoir besoin d'énormément d'entraînement et d'une bonne réserve de inventivité.

Avant toute chose, équipez-vous. Vous dénicherez aisément un ampli sono pas cher sur internet. Orientez-vous sur un équipement de bonne qualité, car mixer avec une mauvaise sonorisation, par exemple, équivaudrait à apprendre à faire du violon sur un instrument désaccordé !

Afin de vous présenter au public, arrangez-vous pour faire office de DJ à l'occasion de fêtes entre amis ; c'est un truc imparable pour vous entraîner. Enfin, quand vous vous sentez mûr, démarchez les clubs de votre cité. Une fois que vous aurez signé un contrat, les suivants devraient être garantis !